Hépatite virale : un handicap important pour 75 % des malades

May 19, 2020 0 By JohnValbyNation

Comment vivent les malades atteints d’hépatite virale B et C? Quelles sont les répercussions de la maladie sur leurquotidien ? Quelles sont leurs craintes et leurs attentes ?Sont-ils satisfaits de leur suivi médical ? Commentsupportent-ils les traitements, comment gèrent-ils leseffets secondaires ?
De juillet à novembre 2002, à l’initiative del’association SOS hépatites, une vaste étude,première du genre en France, a étémenée auprès de 2226 malades. Les résultats decette enquête sont riches d’enseignement pour les malades,leurs proches, mais aussi pour le corps médical et lesresponsables de la santé publique :
Perception de la maladie :
Pour trois malades sur quatre (74 %), l’hépatitereprésente un handicap important. 64 % des répondantsont conscience qu’il s’agit d’une maladie mortelle. Malgréles campagnes d’information, cette maladie reste difficile àavouer à d’autres personnes pour la moitié despersonnes atteintes d’hépatite (49 %).
Retentissement de la maladie :
Du fait de leur hépatite, les répondants ontété obligés (« incontestablement »ou « dans une certaine mesure ») de faire des choix devie différents de ceux qu’ils souhaitaient, dans le domainefamilial (pour 62 % des personnes), relationnel (pour 61 %),professionnel (pour 60 %) et amoureux (pour 56 %). 83 % desrépondants souffrent d’une forte fatigue qui lesempêche d’agir comme avant. De plus, la plupart desrépondants souffrent d’une mauvaise qualité desommeil (61 %) et/ou de réveils réguliers dans lanuit (75 %).
Peur de la biopsie :
L’appréhension de la biopsie est répandue parmi lespersonnes atteintes d’hépatite : 51 % des répondantsen ont peur. Et les refus de réaliser cet examen sont plusnombreux chez les patients atteints d’hépatite B (11 %) queC (7 %) principalement par crainte de la douleur.
Enfin, les malades expriment le besoin d’être mieuxinformés. Le besoin d’information se faitparticulièrement sentir au moment du diagnostic (pour 71 %des personnes) et au moment de la proposition de traitement (pour60 %).
L’association SOS hépatites espère que cesrésultats serviront à améliorer la prise encharge et le soutien des personnes atteintes d’hépatite B etC.
Click Here: Rugby league Jerseys
Source : Dossier de presse de SOSHépatites
Contacts
SOS hépatites
BP 88
52103 Saint-Dizier Cedex
Tél : 03 25 06 12 12
Fax : 03 25 06 99 54
e-mail :

sos.hepatites@wanadoo.fr
site internet :

www.soshepatites.org