Cannes 2018 : le réalisateur d’Everybody Knows a “envie que le spectateur se lance dans une enquête”

December 6, 2019 0 By JohnValbyNation

Après “Le Passé” et “Le Client » qui lui a valu deux prix d’interprétation pour ses comédiens ainsi qu’un prix du scénario, l’Iranien Asghar Farhadi revient à Cannes pour ouvrir la 71ème édition avec “Everybody Knows”.

Click Here: liverpool mens jersey

AlloCiné : vous partez toujours du thriller et d’un événement sensationnel (une disparition, un accident, ici un kidnapping) pour explorer des sujets plus intimes. Pourquoi ?

Asghar Farhadi : Parce que j’ai envie que le spectateur devienne quelqu’un qui se lance dans une enquête et ne reste pas passif. Un événement issu d’un thriller comme celui que vous découvrez dans mon nouveau film change en une sorte de détective celui qui a acheté son billet. Il commence d’abord à prévoir des choses, ensuite il se met à la place des personnages et il se demande comment lui-même aurait réagi.

Quand vous tournez hors des frontières de l’Iran, comme en France ou ici en Espagne, vous ne pouvez pas communiquer directement avec vos comédiens, ce qui doit vous rendre la tâche particulièrement difficile…

Ce n’est pas si compliqué qu’on pourrait le penser, même si c’est effectivement une difficulté supplémentaire. Sur ce film, en particulier, je communiquais avec mon équipe en anglais mais il arrivait qu’on évite tout simplement de passer par le langage et nous nous contentions de quelques regards pour nous transmettre un message. Quand vous n’avez pas de langue commune avec vos comédiens, il faut apprendre à les connaître bien en amont du tournage afin de clarifier les choses.

En choisissant ce couple de stars, Javier Bardem et Penélope Cruz, n’avez-vous craint de donner trop de clefs à vos spectateurs et qu’ils anticipent le mystère du film ?

Pas tant que ça parce qu’ils ne jouent pas vraiment un couple dans ce film. J’ai eu l’impression que, les spectateurs sachant déjà qu’ils forment un couple dans la vie, ça les aiderait à croire à ce qui se déroule dans la deuxième partie du film et à leur passé. Peut-être que, pendant les cinq premières minutes, on ne voit que Javier et Penélope. Mais ils jouent si bien qu’en suivant le film, on en oublie totalement les acteurs et on se rapproche de leurs personnages.

La bande annonce d’Everybody Knows avec Penélope Cruz et Javier Bardem

Everybody knows Bande-annonce VO